Vendre du vin en Europe reste encore compliqué

Bien que depuis prés 20 ans la convention de Schengen permet le libre échange des biens et des personnes, vendre du vin dans un autre pays européen reste compliqué et couteux. En effet, le système oblige certaines petites maisons à avoir un correspondant fiscal dans le pays ou de payer des taxes (droit d’accise) élevées, surtout dans les pays du nord de l’Europe.

C’est pour cela que l’association des Vignerons Indépendants de France a réclamé une simplification des procédures fiscales. Ils souhaitent tout simplement supprimer le droit d’accise pour les ventes inférieurs à 60 bouteilles. À terme leur désir serait de créer un marché unique du vin. Utopie ou non, le futur nous le dira, en tout cas nous chez Vinonimo nous y sommes fortement favorable.